Rechercher

Appel à la population et aux hospitaliers, NON à la fermeture des Hôpitaux BICHAT et BEAUJON !

LE PROJET HÔPITAL NORD À ST OUEN, C’EST LA FERMETURE DE CENTAINES DE LITS D’HOPITAL À BEAUJON ET BICHAT

La CGT dénonce les risques qu’entrainerait une diminution des capacités d’hospitalisation dans le bassin de population Paris Nord/Hauts de Seine Nord/Seine Saint Denis très dense et déjà sous tension. Le projet de la direction de l’AP-HP ne répondra en rien aux besoins réels de la population de notre bassin de vie.

Le Tribunal administratif a reconnu par jugement que la suppression de plusieurs centaines de lits d’hospitalisation en médecine, chirurgie et obstétrique ainsi que la disparition radicale de la capacité de notre maternité avec ses plus 1500 accouchements annuels serait dangereuse pour l’offre de soins à la population.

« L’opération, dont la configuration ne permet pas des évolutions futures, conduisait à une diminution non compensée de l’offre de soins dans un territoire souffrant déjà d’importantes inégalités de santé », écrit le tribunal, reprenant à son compte l’avis que le rapporteur public a rendu fin juin. « L’opération conduisait à diminuer, à périmètre constant, le nombre de lits d’hospitalisation de 1 131 à 941, le nombre de places en ambulatoire de 207 à 173 et le nombre de naissances pouvant être accueillies de 3 238 à 2000 », précisent les juges.

Nous refusons la disparition d’une maternité de plus, alors que de plus en plus de femmes ne parviennent pas à trouver de places pour leur accouchement.

RASSEMBLEMENT À BEAUJON MERCREDI 4 OCTOBRE À 10H30 100 BD DU GÉNÉRAL LECLERC, 92110 CLICHY (MÉTRO MAIRIE DE CLICHY)

Emmanuel-Macron-lance-une-invitation-a-l-intersyndicale-la-reponse-cinglante-de-Sophie-Binet

En présence de :

SOPHIE BINET SECRÉTAIRE GÉNÉRALE DE LA CGT

En présence de :

MIREILLE STIVALA SECRÉTAIRE GÉNÉRALE DE LA FÉDÉRATION CGT SANTÉ

Pour le maintien et la rénovation des Hôpitaux BICHAT et BEAUJON

Nous refusons la diminution des capacités d’accès aux urgences dans le futur Hôpital Nord où 111 000 passages sont prévus, alors même que nos deux services d’urgences reçoivent 118 000 personnes par an. Aujourd’hui déjà, 40% des patients qui nécessitent une hospitalisation ne peuvent en bénéficier faute de lits.
Nous avons pour notre part des revendications pour la population : le coût du projet néfaste Hôpital Nord équivaut à plus de 1.3 milliards d’euros, alors que le maintien et la rénovation des deux établissements Beaujon et Bichat coûterait beaucoup moins.
Les deux hôpitaux Beaujon et Bichat sont en capacité après amélioration, modernisation et maintien sur les villes de Clichy et Paris de répondre à la totalité des besoins de santé des populations en proximité de ces deux hôpitaux.
La lutte continue jusqu’au retrait de ce projet !

Pour cela nous exigeons :

  • L’arrêt total du projet Hôpital Nord.
  • L’arrêt des fermetures de lits
  • La rénovation et le maintien sur site de nos deux hôpitaux.
  • La titularisation des contractuels
  • Le recrutement sous statut des postes vacants

RASSEMBLEMENT À BEAUJON MERCREDI 4 OCTOBRE À 10H30 100 BD DU GÉNÉRAL LECLERC, 92110 CLICHY (MÉTRO MAIRIE DE CLICHY)

Partager sur :