Rechercher

Face aux 12h, La direction Est au pied du mur

Les 12h de nuit ça fait longtemps qu’on en parle, pourtant personne n’en veut !

De nombreuses études ont été faites sur les conséquences délétères du travail de nuit alors y ajouter les effets désastreux des 12h, sur la santé physique et mentale des travailleurs, est abominable. Et imposer aux agents, sans concertation ni conciliation, cette organisation de travail dérogatoire est totalement criminelle de la part de la direction.
Dans la plupart des services de soins, les équipes de nuit sont constituées d’infirmier-e-s et d’aides-soignant-e-s chevronnés et autonomes, qui mettent leur expertise au profit des malades depuis de nombreuses années et aujourd’hui comment sont-ils remerciés ?!

« Si cela ne vous convient pas, la porte est grande ouverte ! Mais ne vous vous inquiétez pas nous vous accompagnerons. »

Faudrait-il, en plus, dire merci ?!

Voilà les mots qui ont été dit à l’équipe de nuit du service d’Oncologie de l’hôpital Tenon. « La direction entend, comprend mais ne peut rien faire face à une équipe de jour majoritaire et déterminée. Les uns sont pour, les autres sont contre, alors on vote et la majorité l’emporte. »

Où se situe l’équité là-dedans ?! Les équipes de jour étant systématiquement plus fournies, les agents de nuit n’ont, de cette façon, absolument aucune chance d’être entendus. De plus la réglementation sur l’organisation d’un référendum ne s’applique pas dans la FPH.

Des propositions ont été faites par la direction de l’établissement, à l’équipe de jour, avec des schémas horaires en 8h45 ou 9h, conformément à la réglementation et aux leviers de Mr REVEL, directeur de l’AP-HP. Mais rien n’y fait et face aux desideratas de certains, force est de constater que la direction est, comme elle le dit elle-même, « au pied du mur » !


Malheureusement, le collectif de travail est mis à mal par l’acharnement de quelques-uns à vouloir imposer une organisation de travail mortifère y compris pour les patients. Ce n’est pas acceptable !


De plus, il faut rappeler, une fois encore, que le schéma en 12h est une organisation de travail dérogatoire qui ne peut satisfaire aux obligations réglementaires énoncées dans le décret 2002-9 du 4 janvier 2002 relatif au temps de travail et à l’organisation du travail dans la FPH ; et qui ne doit pas être imposé aux agents. La décision du tribunal administratif doit être respectée !

Malgré l’insistance des collègues de jour et la pression de l’encadrement, l’intégralité de l’équipe de nuit refuse ce passage en force des12h au sein de leur équipe

Partager sur :