Rechercher

JEUDI 19 JANVIER 2023 TOUS EN GRÈVE ET EN MANIF

► Non à la réforme sur les retraites

► Non à la casse des conditions de travail

► Non au pouvoir d’achat qui baisse

Mardi 10 janvier 2023, le gouvernement a annoncé, sans surprise le projet de sa (contre) réforme des retraites.

Comme on s’en doutait, c’est évidemment une attaque contre l’ensemble du monde du travail.

Le gouvernement Macron, comme les autres gouvernements avant lui, n’a rien fait pour améliorer le pouvoir d’achat ou encore la situation dans les hôpitaux.

Alors, ce n’est pas surprenant qu’il continue ses attaques et s’en prend à nos retraites. Mais nous, les travailleurs, nous ne devons accepter aucun recul que ce soit à l’hôpital ou pour les retraites.

Toutes ces attaques sont liées. L’unique objectif des gouvernements, c’est faire encore plus les poches des travailleurs pour enrichir les grosses entreprises. Ils ne sont pas « neutres », ils servent les actionnaires et des industriels, et ils continueront tant qu’on ne ripostera pas

La Réforme des retraites ne doit pas passer !

L’annonce principale, c’est un départ à la retraite à 64 ans, l’accéléraon de la mise en application de la réforme Touraine mise en place sous Hollande, qui instaure un temps de cotisation de 43 années.

Or, le système des retraites n’est pas en déficit. Le très officiel Conseil d’orientaon des retraites, le COR, l’a affirmé dans son rapport annuel : la caisse est bénéficiaire de 3,2 milliards en 2022. Pour éviter le déficit, il suffit d’embaucher les chômeurs, d’augmenter les salaires, ce qui ferait croître les cotisations salariales comme patronales.

Il n’y a rien qui justifie cette réforme, pas plus que les précédentes qui ont déjà aggravé les conditions de départ et le niveau de pension en instituant des décotes. Des milliers de manifestants ont déjà montré dans les rues leur colère face à chaque projet s’attaquant aux retraités futurs et actuels.

L’opposition de la population travailleuse est majoritaire. Macron et son gouvernement et derrière lui la classe capitaliste – ont pour seul but de prendre sur la part des richesses consacrée aux vieux travailleurs pour financer la bonne santé des financiers, malgré les crises économiques et sanitaires.

Depuis des années, le gouvernement inonde les grandes entreprises privées (et depuis 2 ans particulièrement les laboratoires) de centaines de milliards d’euros sur le dos de la Sécurité Sociale.

Aujourd’hui, ils présentent la note aux travailleurs, C’est inacceptable !

ANNONCES MACRON POUR LA SANTÉ : ANNONCES BIDON

Vendredi 6 janvier, Macron s’est déplacé à Corbeil-Essonnes pour faire ses annonces pour la Santé.

Qu’est-ce qu’il en est sorti ?

RIEN !

On nous parle de la création de 10 000 postes d’assistants médicaux pour aider les médecins pour les tâches administratives mais il y a 1340 hôpitaux en France cela veut dire que 10 emplois par hôpital… ridicule.

Puis Macron annonce que l’on pourra faire encore plus d’heures supplémentaires (qui seraient défiscalisées). En clair : si tu veux gagner plus, alors travaille encore plus.

LES 30 LEVIERS DE REVEL : LE COPIER-COLLER DE MACRON

Dans les 30 leviers de Revel, on nous annonce aussi la possibilité de faire des heures supplémentaires. Comme le contrat d’heures supplémentaires (majorées entre 30 à 50 % en fonction des professions) ne prend pas et que personne ne se l’arrache, il est proposé de s’engager pour un mois au lieu de 3 mois obligatoires.

600 postes seulement seraient créés pour décharger les soignants des tâches administratives… alors qu’ils en ont supprimé des milliers de postes administratifs depuis des années (en opposant artificiellement les administratifs aux soignants). On est loin du compte pour revenir à une situation normale.

Les administratifs sont les premières victimes de la précarité à l’embauche : il faut titulariser les milliers d’agents administratifs en CDD !

Il est surtout question de « réorganisation du travail », de changer les horaires. Ces mesures prétendent aller dans le sens de nos intérêts, mais pour les collègues présents à l’hôpital en 2015, Hirsch nous expliquait lui aussi que supprimer des RTT, allait dans le sens de nos intérêts.

Pour nous faire avaler la pilule et nous faire croire qu’ils ont pris le problème du sous-effectif de nuit à bras-le-corps, les dirigeants affirment qu’il est prévu en JUIN 2023 de rembourser à 100% le transport pour les équipes de nuit (pourquoi attendre juin ???), et qu’elles auront des tickets restaurant.

Mais ce ne sont que des miettes, qui, en plus, essayent d’opposer les collègues entre eux. Pas un mot sur les milliers d’embauches nécessaires, les augmentations de salaires indispensables, et l’amélioration de nos conditions de travail.

Que cela soit pour la retraite, pour nos salaires et nos conditions de travail, ce n’est qu’en nous mobilisant collectivement que nous pourrons imposer nos intérêts de travailleurs et exiger ce qui nous est nécessaire pour avoir une vie digne.

 

MANIF 14H DE RÉPUBLIQUE À NATION

Dès maintenant, portez vous grévistes, parlez-en entre collègues. Que l’on soit un ancien ou un jeune agent, tout le monde est concerné ! Demandez les tableaux de grève à votre encadrement.

Partager sur :