Rechercher

La hausse des salaires, remède à l’inflation

Le coût de l’énergie est au centre des préoccupations du gouvernement, mais aussi et surtout des usagers.

Le gouvernement s’apprêterait à annoncer une hausse de 4,5 %

Dans un contexte inflationniste (+4,8 % entre avril 2021 et avril 2022), l’énergie a augmenté de :

Afin que la hausse des prix de l’électricité en 2022 n’affecte pas les usagers, le gouvernement a mis en place un bouclier tarifaire, tout en prévoyant un rattrapage en 2023 : le gouvernement s’apprêterait à annoncer une hausse de 4,5 %.

« Pour la CGT, ces augmentations ne sont pas conjoncturelles, liées à la guerre en Ukraine, mais structurelles » analyse Karine Granger, Conseillère énergie.

Jusqu’en 2010 et la libéralisation des marchés de l’énergie, le prix de l’électricité pour l’usager était calculé en fonction des coûts comptable d’EDF.

Les nouveaux entrants sur le marché n’ayant pas d’outils de production, la Commission de régulation de l’énergie (CRE), a dû réfléchir à de nouvelles strates de tarification.

Partager sur :