Rechercher

La lutte des travailleurs de Total et Exxon est la nôtre, non à toute remise en cause du droit de grève hospitaliers, entrons en lutte pour l’augmentation générale des salaires !

Alors que la grève se poursuit dans la pétrochimie pour les salaires, le gouvernement menace les grévistes et manipule les Français. La Première Ministre, Elisabeth Borne, a annoncé le 11 octobre le lancement de la procédure de réquisition des personnels chez Esso-Exxon Mobil. « J’ai demandé au Préfet d’engager la procédure de réquisition des personnels indispensables au fonctionnement des dépôts de cette entreprise », a-t-elle déclaré.
Le gouvernement ne fait rien pour assurer la fourniture de carburant sur les stocks stratégiques pour assurer un accès prioritaire aux services publics essentiels à la Nation, en premier lieu les hospitaliers, les pompiers, les ambulanciers : il préfère attaquer le droit de grève et calomnier les grévistes. Le gouvernement ne prendra aucune mesure pour prendre sur les profits de Total et EXXON : seule la grève peut les contraindre à augmenter les salaires.
Le gouvernement sert son camp : celui des actionnaires des trusts pétroliers qui vont engranger une fois de plus cette année des profits monstrueux sur le dos des travailleurs-automobilistes. Comme la grève les met en difficulté, le pouvoir et ses relais accumulent les mensonges sur le compte des travailleurs. Les nantis, les profiteurs, ce sont les actionnaires qui vont se gaver avec des dizaines de milliards d’euros !

MANIFESTONS TOUS ENSEMBLE MARDI 18 OCTOBRE DÉPART 13H00 PLACE D’ITALIE

Face à l’offensive du patronat et de l’Etat contre la lutte des travailleurs de l’industrie chimique et contre le droit de grève, face aux mensonges des médias aux ordres du pouvoir, l’Union Syndicale CGT de l’AP-HP affirme sa solidarité avec les salariés en lutte de l’Industrie Chimique :
► Comme eux, les agents de l’AP-HP subissent l’explosion des prix et l’austérité salariale
► Comme eux, les agents de l’AP-HP fournissent un travail indispensable à la société
► Comme eux, les agents de l’AP-HP subissent les atteintes au droit de grève
Les revendications des raffineurs pour la hausse des salaires sont les nôtres !
Les agents de l’AP-HP doivent conquérir la hausse du point d’indice à 6 euros et l’échelle mobile des salaires ! C’est 400 euros minimum pour tous qu’il nous faut !
Au-delà des difficultés momentanées, dont le pouvoir et les patrons portent seuls la responsabilité, l’USAP CGT appelle les agents de l’AP-HP à la solidarité avec la lutte des travailleurs de l’Industrie chi-mique. Dans tous nos Hôpitaux, dans tous nos services, réunissons nous, mettons la grève à l’ordre du jour de nos assemblées générales.
Tous ensemble et en même temps pour gagner sur NOS revendications !

NOS REVENDICATIONS À L’AP-HP

- L’AUGMENTATION DES SALAIRES !

  • + 500 Euros pour toutes et tous (perte de pouvoir d’achat et vie chère en IDF)
  • Le dégel du point indiciaire
  • Le refus de l’individualisation des salaires au « mérite » (prime d’engagement collectif)

- 10 000 EMBAUCHES AU STATUT !

La titularisation de tous les CDD et le recrutement de personnels nécessaire à la prise en charge des patients :

  • Stagiairisation immédiate de tous les CDD soignants (AS/IDE)
  • Commission de sélection immédiat pour ASH/AEQ/PA/PO : 1 CDD = 1 poste ouvert
  • Le financement de toutes les promotions professionnelles : 1 Lauréat = 1 financement
  • Pour info : Le cumul de l’intérim, des Heures supplémentaires, de jours du C.E.T = 6 808 postes à temps plein en 2019

- ARRET DE LA DÉRÈGLEMENTATION DU TEMPS DE TRAVAIL RETRAIT DU PROJET SOCIAL DE HIRSCH QUI DÉCLINE LE SEGUR.

Le maintien de chaque personnel à son poste de travail, son service et dans ses horaires. Non à la mobilité–flexibilité

  • Le respect de la prise des jours de repos, congés annuels, des cycles de travail
  • L’arrêt des modifications de planning, doublement d’équipe (auto remplacement)
  • La validation, la récupération et/ou le paiement de tous le temps de travail réalisé
  • L’arrêt de la généralisation des 12 heures

- ARRÊT DE LA POLITIQUE DE RESTRUCTURATION ET DE FERMETURE DE LITS

  • L’arrêt des fermetures de lits et des restructurations. Non au projet « Hôpital Nord » de regroupement Beaujon et Bichat, oui à leur rénovation.
  • L’arrêt des fermetures et démantèlement de R.Poincaré, A.Hautval, J.Verdier, Vaugirard, etc.
  • La réouverture des urgences et des lits sur l’hôpital l’Hôtel-Dieu. Maintien de la cardio-logie d’Henri Mondor, … Réouverture de tous les lits fermés avec les moyens en personnels
  • L’arrêt de la mise en oeuvre de la « Nouvelle AP-HP » avec ses supra GH
  • Le maintien de l’unicité de l’AP-HP et du Statut particulier des personnels

C’est maintenant, c’est tout de suite qu’il faut les postes, les embauches pour l’amélioration des conditions de travail. C’est vital pour les personnels et la population !

NOUS APPELONS À DES ASSEMBLÉES GÉNÉRALES COMMUNES DANS TOUS LES ÉTABLISSEMENTS, RASSEMBLONS LES REVENDICATIONS DES SERVICES.

Partager sur :