Rechercher

Le 13 Octobre au matin, initiative confédérale CGT à l’Hôpital de la Pitié Salpétrière

L'Assistance Publique Hôpitaux de Paris au coeur des enjeux de santé publique...

Le gouvernement poursuit sa politique d’étranglement de l’Hôpital public, dans la continuité du démantèlement systématique des grands services publics (Education Nationale, Energie, Transports, Sécurité Sociale, Audiovisuel, Universités, …).

Le futur Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale (PLFSS) prévoit une augmentation des dépenses de l’Assurance Maladie de seulement 3,2% alors même que l’inflation sera de 6% cette année. Même la Fédération Hospitalière de France (FHF) dénonce un budget qui ne permettra pas de maintenir l’existant pour le fonctionnement des hôpitaux au plan national. Elle estime à un minimum de + 5 % au titre de 2024 et dénonce même le manque de 3 milliards pour boucler l’année 2023.

Concrètement, cette austérité budgétaire va accélérer la dégradation de la prise en charge dans les établissements, celle des conditions de travail déjà insoutenables, et causer de nouvelles fermetures de lits, services et hôpitaux.

Nous tirons le signal d’alarme à l’entrée de la période hivernale, qui s’annonce catastrophique compte tenu de la crise des établissements de l’AP-HP et de leurs services d’urgences.

A l’AP-HP, 3000 lits sont fermés par manque de personnels.

Dans le même temps la Direction générale prévoit de nouvelles fermetures (Bichat/Beaujon, Jean Verdier, Raymond Poincaré, Hôtel Dieu, La Collégiale/Broca etc.), déstabilise les hôpitaux gériatriques (René Muret, Emile Roux, Vaugirard, Corentin Celton). L’Hôpital Bicêtre est aujourd’hui menacé par la mise en difficulté du Services des Urgences.

Le 13 Octobre sera une nouvelle étape permettant de défendre le service public et d’exiger les moyens de son fonctionnement.

La Confédération CGT et la Fédération Santé et Action Sociale organisent

VENDREDI 13 OCTOBRE A 10 HEURES RASSEMBLEMENT CONFERENCE DE PRESSE En présence de Sophie BINET et Mireille STIVALA Dans le plus grand CHU d’Europe la Pitié Salpêtrière (Métro Saint Marcel ligne 5)

 

Cette initiative se déroulera dans la continuité de la formidable mobilisation de la semaine dernière, dans les Hauts de Seine, autour du maintien de BICHAT/BEAUJON et dénoncer la situation dans les EHPAD.

La situation sanitaire en France et en Ile de France se dégrade, l’accès aux soins et le parcours de soins devient un véritable parcours du combattant laissant sur le bord du chemin des milliers de citoyens. La seule réponse du gouvernement est la hausse des franchises (excluant en plus les plus 2,7 millions de citoyens sans couverture complémentaire) ou encore faire la chasse aux arrêts maladies.

L’argent existe pour satisfaire les besoins humains, pour reconstruire les services publics ! Nous refusons le budget militaire à 143 milliards d’euros !

L’argent doit servir à la vie, au développement humain, aux services publics et aux travailleurs et non être utilisé dans une course aux armements, à l’affrontement militaire.

Partager sur :