Rechercher

Le 23 septembre 2023, résistons ensemble pour défendre nos libertés syndicales ! Refusons les violences policières !

Travailleuses, travailleurs reprenons la rue !

La Fédération de la Santé et de l’Action Sociale appelle les travailleuses et les travailleurs à reprendre la rue pour faire face à la politique néolibérale subie et imposée par des méthodes autoritaires, des lois sécuritaires et une doctrine du maintien de l’ordre décriée jusque dans les plus grandes instances internationales.

Après le conflit des retraites, le constat est posé : plus la politique est régressive, plus elle fait le lit de l’extrême droite et piétine toujours davantage notre modèle social, nos libertés publiques et syndicales, notre avenir face à l’effondrement économique et climatique annoncé.

Il nous faut faire front ensemble contre la répression des contestations sociales telles que nous venons de les connaitre sur les retraites, sur l’hôpital, le social et le médico-social.

Dans nos secteurs, quand les représentant.e.s du personnel ou les salarié.e.s dénoncent des situations qui s’apparentent à du harcèlement, à un management agressif ou à des décisions unilatérales, ils et elles sont menacé.e.s ou envoyé.e.s devant les tribunaux

Cela doit cesser !

La crise démocratique que la France traverse doit légitimement nous permettre de manifester en toute sécurité, sans avoir peur de la répression dans la rue ou dans l’entreprise.

La CGT n’aura de cesse de dénoncer toutes violations de ces droits, autant que nécessaire, pour qu’il soit enfin mis un terme aux répressions et persécutions à l’encontre des travailleuses et des travailleurs.

Les services publics doivent retrouver du sens et être à nouveau accessibles à toutes et à tous, être au service des usagers, que cela soit les services de soins, d’accompagnement, de police, de justice ou encore d’éducation. Il est inconcevable qu’au 21ème siècle, la population ne puisse plus se soigner correctement, que des départements entiers soient en situation de pénurie d’offres de soins au prétexte de la « rationalisation des coûts » comme ils disent, et un service d’urgence par- ci, une maternité par-là… et HOP, HOP, HOP, plus de services publics de proximité !

Soyons nombreux et nombreuses à exiger que cela change, que nos libertés démocratiques soient respectées dans l’entreprise et dans la rue… Il nous faut défendre ensemble notre modèle social pour nos vies, pour l’avenir !

La CGT appelle à se mobiliser notamment pour un plan d'investissement :

  • Pour des services publics ambitieux dans les quartiers populaires et sur l’ensemble du territoire
  • Pour une réforme en profondeur des services régaliens.

Samedi 23 Septembre PARIS 14h Gare du Nord

Partager sur :