Rechercher

Les militants investissent le siège

Face à la dégradation des conditions de travail et les attaques contre les droits syndicaux, les militants investissent le siège.

Le Comité Social d’Etablissement Central de l’AP-HP avait lieu ce matin dans le nouveau siège de l’Hôpital Saint Antoine. Le Directeur général Nicolas REVEL avait prévu de faire passer à la hussarde un Règlement Intérieur de l’instance centrale revenant 40 ans en arrière sur les droits et les prérogatives des représentants du personnel et restreignant les libertés syndicales.

Cela s’inscrit dans la série d’attaques sur les libertés syndicales dans le pays que subissent également les militants de l’AP-HP.

80 militants de la CGT et de FO ont investi l’instance pour faire entendre le quotidien dans les services hospitaliers et porter haut et fort les revendications du personnel de l’AP-HP face :

  • A la déréglementation du temps de travail,
  • Au sous-effectif organisé par la Direction,
  • Aux atteintes aux droits sociaux,
  • A la répression disciplinaire dans les services
  • Aux entraves aux libertés syndicales
  • Aux paies qui ne permettent plus de vivre

Le dialogue social est une mascarade à l’AP-HP.

Tout cela, c’est la violence sociale de la politique du pouvoir contre les hospitaliers et la population.

L’USAP CGT exige :

  • Un plan d’embauche massif et immédiat dans tous les secteurs
  • La titularisation des 8000 contractuels de l’AP-HP
  • L’amélioration des conditions de travail
  • L’augmentation des rémunérations

Dans l’immédiat, la Direction générale doit rouvrir les négociations sur le protocole de dialogue social et le règlement intérieur du CSEC.

Partager sur :