Rechercher

L’été s’annonce chaud à l’HOSTO, avant, pendant et après les J.O

Non aux primes « au mérite » ! Oui aux 2000 euros pour tous !

L’appel lancé par les syndicats FO-CGT-UNSA-CFTC, lors de l’assemblée du 23 janvier 2024, a reçu un appui massif. Plus de 10 000 personnels ont contresigné l’exigence des « 2000 euros pour tous !! »
Au moment où le gouvernement annonce une attaque d’ampleur contre tous les fonctionnaires, remet en cause les catégories A-B-C, veut généraliser le salaire au mérite et briser « le tabou des licenciements ».
Au moment où même les autorités s’inquiètent de l’organisation des JO.
Au moment où même la polyclinique temporaire au coeur du village olympique annonce qu’elle a revue à la baisse les prestations de soins qu’elle devait initialement fournir.
Au moment où dans des services, il est demandé de faire remplir les feuilles « plan blanc » permettant de réquisitionner les agents.
Au moment où on annonce dans certains services les astreintes 7 jours sur 7.
Au moment où Macron appelle à « la trêve olympique en matière sociale ».

Nous irons les chercher à la direction de l’AP-HP !

Alors que la situation chaque année est tendue dans les services, les directions poussent les agents à se préparer à de nouveaux sacrifices sur leurs congés annuels. Nous devons dire stop !
Que l’on ne nous dise pas que tous les agents ne seront pas touchés.
– L’inflation galopante va s’accélérer durant cette période ;
– Evoquant les transports le préfet de police de Paris déclare « la grande galère va commencer au 1er juillet » ;
– Dans certains hôpitaux, les directeurs ont déjà dit « il n’y aura pas de tolérance pour les agents en retard se sera à chacun de prévoir son trajet » ;
– Tous les services vont de fait être à flux tendus ;
– Dans des services, on commence à lisser les plannings de manière à imposer la mobilisation d’un maximum de collègues.
Maintenant cela suffit. La Direction Générale doit répondre !
Elle doit débloquer les « 2000 euros pour tous !!!». Les agents en ont besoin.

Nous demandons en urgence audience auprès de la Direction Générale.
Si nous n’obtenons pas satisfaction, nous appellerons à manifester le Mardi 14 mai à 12h devant le siège de l’AP-HP.

Partager sur :