Rechercher

Non à la fermeture des Hôpitaux Bichat / Beaujon

Pour garantir l’offre de soins publics à Saint-Ouen, Clichy, Paris 17e, 18e et en Île-de-France, il faut maintenir, moderniser et développer les Hôpitaux Bichat et Beaujon

NON À LEURS FERMETURES, exprimez-vous et agissons tous ensemble

POUR LE MAINTIEN DES HÔPITAUX BICHAT ET BEAUJON !

L’AP-HP et le gouvernement prévoient de construire un hôpital « usine » de 1,5 milliard d’euros en regroupant les hôpitaux Bichat et Beaujon.

Si ce projet est mené à terme, il va avoir pour conséquences :

  • Une perte d’offre de soins : MOINS 300 LITS
  • UNE DIMINUTION DE 1 000 ACCOUCHEMENTS
  • Une perte d’emplois d’hospitaliers : PLUS DE 500 POSTES SUPPRIMÉS
  • Un regroupement de plus de 120 000 passages aux urgences sur un seul site
  • La privatisation d’une partie des soins au sein d’un hôpital public
  • Un recul de l’offre hospitalière alors même que le service public de la santé est sous-doté en Seine-Saint-Denis et que les urgences sont déjà saturées.

 

Le comité de défense vous appelle à poursuivre et amplifier la défense des hôpitaux Bichat et Beaujon qui sont menacés de fermeture.

NOUS VOULONS DES SOINS HOSPITALIERS DE PROXIMITÉ À PARIS, À CLICHY ET À SAINT-OUEN.

C’est la raison pour laquelle les requérants (usagers, syndicats, médecins, etc.) ont fait un recours devant le Tribunal administratif.

Le tribunal a déclaré que le projet de l’AP-HP n’était pas d’utilité publique en raison :

  • De la perte des lits d’hôpitaux avérée
  • Du vice de forme dans l’enquête publique notamment.

 

L’AP-HP est mise en demeure de refaire une enquête publique en toute transparence.

L’enquête aura lieu entre le 29 janvier et le 4 mars 2024.

Nous appelons la population de Saint-Ouen, de Clichy, des 17e et 18e arrondissements de Paris à s’exprimer lors de cette enquête contre ce projet de casse de nos hôpitaux publics.

La pérennité de ces deux établissements est fondamentale, afin de répondre aux besoins de santé publique de proximité, chaque service compte. Le coût de la rénovation est insignifiant par rapport au bénéfice de santé publique. Des projets alternatifs existent. Nous exigeons le maintien des hôpitaux Bichat et

Beaujon ainsi que la création d’un nouvel hôpital en Seine-Saint-Denis.

Nous sommes toutes et tous concerné·e·s et nous appelons la population à répondre, à participer massivement aux mobilisations et actions programmées par le comité de défense des hôpitaux Bichat et Beaujon.

AGENDA :

Réunions publiques auxquelles participe le comité de défense

  • MARDI 23 JANVIER À 18 H, salle Cipriani, 38 boulevard Jean-Jaurès à Saint-Ouen. À l’initiative du collectif Pas ça, Pas là, Pas comme ça
  • MARDI 23 JANVIER « Santé et accès aux soins », compte-rendu de mandat de Danièle Obono (députée de Paris) : À 19 H, école de la rue Cavé à Paris 18e. En présence d’Hakim Becheur, chef de service d’hépatologie gastroentérologie à Bichat, et de Stéphanie Fontaine, membre du comité de défense.

Partager sur :