Rechercher

Pas touche à nos droit aux congés annuels !

LA PRIME JO POUR TOUTES ET TOUS !

Nous personnels soignants, administratifs, ouvriers et techniques de 25 hôpitaux, rassemblés le 23 Janvier à l’hôpital Cochin à l’appel des syndicats CGT-FO-UNSA-CFTC, appelons nos collègues à s’unir pour faire respecter nos droits à l’approche des Jeux Olympiques de Paris.

Des millions de personnes sont attendues dans quelques mois pour les Jeux Olympiques, prévus de longue date. Les hôpitaux de l’AP-HP vont connaître un afflux supplémentaire de patients.

Depuis des années, nous revendiquons les dizaines de milliers d’embauches nécessaires au bon fonctionnement des services. Le manque de personnel et les fermetures de lits sont de la responsabilité et le résultat de la politique de nos dirigeants et des pouvoirs publics. Pour les JO, nous avons demandé un dispositif spécifique de recrutement et de remplacement estival.

Le Directeur général et le Ministère n’ont octroyé aucun renfort des effectifs.

De plus, alors que la tension reste importante dans nos hôpitaux, la préparation des JO amène des difficultés supplémentaires aux agents de l’AP-HP : transports (affluence, perturbation du trafic, interdictions de circulation, hausse des tarifs etc.), problématique du télétravail, garde des enfants etc.

Les orientations de la Direction générale sont toujours les mêmes : maintenir l’emploi public au plus bas, fermer des lits et des hôpitaux, et rémunérer les fonctionnaires au mérite. Comme au moment du Covid, au nom d’une « période exceptionnelle », elle profite de l’occasion pour instaurer des reculs sociaux :

  • Augmenter le temps de travail pour gérer la pénurie de personnel
  • Remettre en cause le principe de la liberté de poser et de prendre ses congés payés
  • Remettre en cause les 3 semaines minimums de Congés annuels
  • Diviser les agents avec une nouvelle prime discriminatoire « au mérite » de 800 à 1500 euros

LES JO CONTRE NOS DROITS, C’EST NON !

Avant pendant et après JO, faisons respecter nos droits aux congés annuels et garantissons l’égalité de traitement face aux efforts demandés.

Nous appelons, l’ensemble des agents à s’organiser avec les syndicats dans les établissements afin de porter leurs revendications :

  • Une prime pour toutes et tous de 2000 euros pour assurer la continuité du service public dans des conditions difficiles
  • Création de 10 000 emplois afin que nous puissions faire valoir nos droits au repos et congés et améliorer nos conditions de travail dans tous les secteurs de l’hôpital
  • Augmentation générale des salaires et du point indiciaire

L’Assemblée des délégués de l’AP-HP appelle les agents à agir dans les établissements jusqu’aux Jeux Olympiques et à signer massivement la pétition intersyndicale CGT-FO-CFTC-UNSA qui sera déposée à la Direction générale.

AVANT, PENDANT, APRÈS LES JO : RESPECTEZ NOS DROITS !

PÉTITION : 2000 EUROS POUR TOUS

Les périodes estivales ont toujours été tendues dans nos établissements, manque d’effectif et de remplacements et fermetures de lits. L’été 2024 s’annonce d’autant plus critique avec l’impact de Jeux Olympiques de Paris. Les agents vont subir de nouveaux sacrifices.

  • Nous exigeons donc le versement d’une prime exceptionnelle de 2000 euros pour tous les agents de l’AP-HP

Nous exigeons que soient satisfaites le plus rapidement possible les revendications afin d’améliorer nos conditions de travail par :

  • Le respect de la réglementation du temps de travail et la prise de nos repos et congés annuels
  •  La pose de 3 semaines minimums consécutives pour les congés estivaux
  • Un plan de création d’emplois toutes catégories confondues soit 10 000 emplois titulaires
  • La titularisation de tous nos collègues contractuels

Nous exigeons pour la reconnaissance de nos qualifications, l’augmentation de nos rémunérations par :

  • L’augmentation immédiate du point d’indiciaire avec rattrapage de la perte de pouvoir d’achat
  •  L’indexation du point indiciaire sur l’inflation

Partager sur :