Rechercher

Retour vidéo sur la manifestation du 13 Octobre 2023

13 octobre 2023 : la France capitale de l’Europe revendicative !

Augmentation des salaires, des pensions, du pouvoir d’achat, ce sont les mots d’ordre qui ont résonné aujourd’hui, dans plus de 220 rassemblements et manifestations, partout en France.

Près de 200 000 manifestant·es* et des dizaines de milliers de grévistes ont exprimé, avec force, dans l’unité syndicale, l’exigence de mieux vivre des fruits de leur travail, dans le respect et la dignité. Dans les cortèges, la présence massive des personnels de santé a marqué le haut niveau de mobilisation au regard de la situation catastrophique de l’hôpital et des conditions de travail qui appellent à la mise en œuvre d’un « plan d’urgence ».

Partout en Europe, cette exigence prend corps et s’affronte à l’accroissement indécent des richesses d’une extrême minorité au détriment de millions de travailleurs·es et de retraité·es.

La dimension européenne et même internationale de cette journée nationale interprofessionnelle de mobilisations et de grèves a été incarnée par la présence, dans le cortège parisien, de plus de 30 délégations étrangères, la présence de près d’un millier de syndicalistes européen et les dirigeants de la CSI et de la CES.

Lors de la conférence de presse qui a réuni les premiers dirigeant·es des confédérations syndicales françaises et internationales, l’exigence de justice sociale, d’augmentation des salaires et d’égalité professionnelle et salariale entre les femmes et les hommes a résonné à l’unisson, concrétisant la dimension unitaire de cette journée nationale interprofessionnelle de mobilisations et de grèves.

Pour la CGT, ce 13 octobre doit être un tremplin pour appeler à de nouvelles initiatives d’actions, en cas de refus du gouvernement comme du patronat, de répondre favorablement aux revendications qui sont et seront portées dans les négociations salariales des branches professionnelle et dans les entreprises !

À la veille de la conférence sociale convoquée le 16 octobre par le président de la République, lui et son gouvernement doivent entendre et prendre véritablement en compte l’exigence de justice sociale par l’augmentation des salaires, des pensions et des minima sociaux.

L’inflation impacte tout particulièrement et violemment les ménages les plus modestes. Sa résorption ne sera pas possible sans la mise en œuvre d’une politique volontariste sur ce sujet. Ainsi, la CGT portera, lors de cette conférence sociale, ses propositions pour augmenter les salaires et le Smic, rendre réelle l’égalité professionnelle et salariale entre les femmes et les hommes par des dispositifs contraignants et exiger le contrôle systématique des aides publiques versées aux entreprises.

C’est fort de la mobilisation unitaire interprofessionnelle de ce jour que la CGT appelle l’ensemble des travailleurs·es et des retraité·es à poursuivre les mobilisations dans les entreprises et les territoires, à interpeller le patronat – pour exiger l’ouverture immédiate de négociations salariales – et les pouvoirs publics, pour les fonctionnaires et les retraité·es.

La réussite de cette journée nationale interprofessionnelle de mobilisations et de grèves doit maintenant trouver des suites. Elle constitue un point d’appui important pour engager la conférence sociale qui se devra d’aboutir à la mise en œuvre de mesures pour une meilleure rémunération du travail, l’égalité salariale et le renforcement des financements de notre système de protection sociale !

* estimation à 17h

Montreuil, le 13 octobre 2023

Partager sur :