Rechercher

Tous ensemble faisons face aux attaques de la direction

Soutenons Aurélie !

Aurélie Jochaud, collègue infirmière du service d’hématologie, militante à la CGT en tant secrétaire du syndicat MICT-CGT, élue au Comité Social d’établissement central, est convoquée pour un entretien disciplinaire, pour avoir soi-disant refusé de transférer un patient. Elle est donc convoquée sous le motif : « refus d’obéissance hiérarchique et non-respect des recommandations médicales ».

Aurélie a simplement dénoncé que le sous-effectif à ce moment-là (3 IDE au lieu de 4 et 2 AS au lieu de 3) ne permettait pas de transférer un patient dans une autre chambre, ce qui en plus impliquait la désinfection de trois chambres.

A la suite de ça, l’encadrement et la direction ont monté un dossier de toute pièce car ils veulent faire taire ceux qui élèvent la voix pour dénoncer leur politique catastrophique.

En fait, Aurélie n’a fait que signaler ce que l’on subit tous au quotidien : le manque de moyens pour travailler et pour pouvoir prendre en charge les patients correctement.

En accusant Aurélie de la sorte, la direction veut en réalité attaquer les plus combatifs d’entre nous, afin de nous contraindre à baisser la tête et à accepter sa politique de destruction de l’hôpital.

En s’en prenant à Aurélie, la direction s’attaque à chaque travailleur de l’hôpital ; elle s’attaque également à une militante syndicale reconnue, soucieuse de l’intérêt collectif des collègues, et de celui des patients.

La direction veut faire un exemple pour faire peur à tout le monde.

Soyons nombreux à montrer à la direction qu’on ne la laissera pas faire. Non à toute sanction ! Il faut que notre détermination lui fasse remballer ses attaques, et qu’on lui montre que nous n’acceptons pas sa politique.

En défendant collectivement Aurélie JOCHAUD, nous nous défendons TOUS.

Pour soutenir notre collègue Aurélie JOCHAUD, soyons le plus nombreux possible à signer et faire signer la pétition !

Soyons aussi le plus nombreux possible à nous rassembler lundi 20 février à 8h30, dans la cour de Foulques de Neuilly !

Partager sur :